TS

La santé pour tous !

Si nous nous excusons mais qu'en fin de compte nous constatons que notre comportement, notre attitude ne change jamais, cela signifie que nous sommes probablement des manipulateurs : c'est-à-dire que nous essayons de manipuler la psychologie de la personne qui nous est chère et à qui nous avons fait du mal, afin que l'"excuse" soit un geste suffisant pour que la relation ou le rapport redevienne comme avant.

 En bref, la plupart du temps s'excuser est un acte de commodité, et attention, cela arrive à la plupart d'entre nous, que nous le voulions ou non. La clé pour briser ce cercle vicieux de l'excuse sans changement substantiel est la valeur du pardon.

Savoir pardonner non seulement à la personne en face de nous, mais avant tout à nous-mêmes. Lorsque nous faisons une erreur et que nous en sommes conscients, nous nous demandons toujours : pourquoi ai-je fait cette erreur ? Pourquoi ai-je fait cette erreur à la personne que j'aime ou à laquelle je tiens ? Pourquoi est-ce que je me comporte de cette façon avec les personnes les plus proches de moi, sans vraiment changer ?

La réalité est que nous le faisons tous au moins une fois dans notre vie parce que nous avons peur que les personnes que nous aimons nous abandonnent ou parce que nous n'avons pas le don du pardon envers nous-mêmes ; nous décidons de ne pas changer, non pas parce que nous ne le voulons pas vraiment, mais parce que nous voulons préserver indirectement la "forme" que nous prenons habituellement devant les autres, la même forme avec laquelle ils nous ont connus. Tout le monde dans la vie a donc tendance à être "manipulateur" pour le meilleur ou pour le pire : c'est juste une question d'auto-préservation et de survie. Mais quel est le prix à payer lorsque nous décidons de ne pas changer, malgré les erreurs que nous avons commises ?

Scroll to top