TS

La santé pour tous !

La méningite est une maladie liée à l’inflammation des membranes du cerveau et de la moelle épinière. L’étiologie de cette maladie peut être différente, mais les symptômes de divers types sont généralement similaires.

 On estime que les enfants sont plus susceptibles d’être touchés. Comment les parents peuvent identifier une méningite chez un enfant et à quels symptômes ils doivent prêter attention.

- Fièvre soudaine : Un des symptômes de la méningite est la fièvre, qui apparaît soudainement. L’enfant souffre de tremblements et se plaindra d’avoir froid de façon permanente.

- Maux de tête aigus : Souvent, lorsque la personne souffre d’une méningite, le mal de tête est non seulement fort, mais aussi presque insupportable. De plus, la douleur affecte généralement aussi le cou du patient. Cependant, étant donné que le patient a l’impression que sa tête va "éclater", c’est un symptôme qu’il peut ne pas détecter.

- Vision double : Un patient avec la méningite présente de grandes difficultés pour concentrer sa vision, l’image observée avec ses yeux est donc double.

- Maux de ventre, nausées et vomissements : La méningite fait que le patient perd l’appétit. Cela est, en partie, le résultat de nausées constantes, qui peuvent être accompagnées de douleurs abdominales et de vomissements.

- Photosensibilité : Un autre signe qui indique que l’on peut être en présence d’une méningite : la photophobie (sensibilité élevée à la lumière). C’est pourquoi les enfants commencent à pleurer, en souffrant aussi d’une augmentation des nausées et des maux de tête.

- Rigidité de la nuque : Un enfant qui souffre de méningite présente une position corporelle facilement reconnaissable : il est allongé sur le côté avec la tête en arrière et les jambes pliées. Les tentatives pour détendre le cou échouent souvent.

- Incapacité de tendre les jambes : Même si tu arrives à incliner la tête de l’enfant vers le thorax, les jambes se plient immédiatement aux genoux. Il est impossible que les jambes se tendent dans cette position. Ce phénomène s’appelle le signe de Brudzinski.

- Les éruptions cutanées ne pâlissent pas : Avec la méningite, il est aussi possible de souffrir d’éruptions cutanées. Pour les différencier d’une éruption qui n’est pas liée à la méningite, il suffit juste de faire un test simple; Prends un verre transparent, applique-le sur l’éruption et presse de façon à ce que la peau sous le verre pâlisse. Si l’éruption a aussi pâli, il n’y a pas de méningite. Mais si l’éruption conserve sa couleur, il faut être attentif.

Que faire : La méningite est une maladie dangereuse. C’est pourquoi, en détectant ces symptômes, il faut immédiatement appeler une ambulance. Jusqu’à l’arrivée du médecin, il faut fournir au patient un environnement de paix, de tranquillité et de silence, en atténuant au maximum les lumières de la pièce.

Scroll to top