Tsante

La santé pour tous !

Tags: Santé   news  

Chaque hiver, la bronchiolite touche près de deux tiers des enfants de moins de deux ans, pour qui ce virus peut s'avérer très dangereux. (LP/GAËL CORNIER). La bronchiolite continue de progresser sur le territoire. Exceptions faites de la Bretagne et de la Corse, toujours moins exposées, l'ensemble du territoire reste particulièrement touché par cette infection respiratoire des petites bronches. Un virus très connu et contagieux, le virus bénin mais qui peut s'avérer fatal pour les plus jeunes enfants.

 Dans le bulletin édité ce mercredi, Santé publique France fait un état des lieux de la situation sanitaire, indiquant qu'onze régions se trouvent désormais « en phase épidémique ». Il s'agit de l'Auvergne - Rhône-Alpes, la Bourgogne Franche-Comté, le Centre-Val-de-Loire, les Hauts-de-France, la Normandie, l'Île-de-France, le Grand-Est , la Nouvelle-Aquitaine, l'Occitanie, les Pays de la Loire et la Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Les autorités constatent une « augmentation forte et précoce » des indicateurs de la bronchiolite chez les enfants de moins de deux ans. La Corse passe également en phase pré-épidémique alors qu'elle était classée verte (« sans alarme ») la semaine dernière.

Près de deux tiers des enfants de moins de 2 ans touchés : Ainsi du 18 au 24 octobre, 3 342 de moins de 2 ans ont été observés aux urgences pour bronchiolite. Sur cette même semaine, 90 % d'entre eux étaient âgés de moins d'un an et 34 % ont été hospitalisés, note encore Santé publique France. Preuve que la maladie affecte sévèrement les plus petits : 93 % des enfants hospitalisés étaient âgés de moins d'un an.

En général, les périodes de bronchiolite ne sont pas particulièrement alarmantes pour les spécialistes. Mais cette année, le virus est apparu particulièrement tôt. Les médecins s'inquiètent d'un manque potentiel de défenses immunitaires au sein de la population et des plus jeunes, qui y sont particulièrement exposés, après une saison blanche marquée par l'absence de la grippe saisonnière et des autres virus hivernaux l'an dernier. Pour rappel, près de deux tiers des nourrissons attrapent la bronchiolite chaque année.

Les symptômes de cette pathologie des petites bronches sont assez reconnaissables par une gêne respiratoire et une respiration sifflante de bébé. Dans la très grande majorité des cas, il s'agit d'une maladie bénigne, mais il reste 2 à 3 % des formes qui peuvent s'avérer graves. La fumée de cigarette, la poussière dans l'appartement tout comme l'humidité peuvent être des facteurs aggravants.

Source:  twitter.com / leparisien.fr

Scroll to top