TS

La santé pour tous !

Face à la pénurie de masques anti-projection, l’Académie recommande l’usage de masques "alternatifs", à porter lors des sorties nécessaires pendant le confinement.  Ces masques de fortunes - qui n’ont pas les qualités de protection des masques chirurgicaux ou des masques FFP2 - peuvent être fabriqués à la maison, en suivant des recommandations pratiques qui devraient être portées "à la connaissance de tous". 

 Masque sans couture : Des tutoriels en ligne permettent de s’atteler à la fabrication de son propre masque de fortune. Parmi ceux recommandés par l’Académie de médecine, on trouve celui du Professeur Garin, médecin du travail pour la société d’ingénierie Artelia. Il explique comment fabriquer un masque anti-projection, sans aucun talent de couturière. 

Ce masque simple requiert seulement une serviette de table en papier, des élastiques, une agrafeuse et du gel hydroalcoolique "pour se décontaminer les mains avant de commencer la fabrication du masque", rappelle le professeur. "Il faut plier la serviette en accordéon, mettre  un élastique à chaque extrémité et l’agrafer", explique le professeur, précisant que ce masque est notamment adapté aux enfants. 

"La particularité de ce masque n’est pas de filtrer l’air, rappelle le Pr Garin, mais d’empêcher la propagation de particules de salive, qui sont potentiellement contaminées par le virus".  Le masque agit donc comme un "écran qui absorbe les gouttelettes". Après son retrait, ce masque potentiellement contaminé devra être jeté dans un sac en plastique. 

Masque à coudre : Une autre vidéo, diffusée par la  société française de stérilisation (SFS), propose la confection de masques plus élaborés à destination des personnels de santé non soignants. Ce masque nécessite un carré de SMS ("Spunbound-Metblown-Spunbound", un matériau utilisé par les unités de stérilisation pour l’emballage des instruments chirurgicaux après la stérilisation) et du matériel de couture. La SFS rappelle bien que ces masques ne peuvent être utilisés ni comme masques chirurgicaux, ni par les soignants en contact avec les patients. 

Des patrons pour coudre des masques en tissu simple (en chutes de coton par exemple) sont également disponibles en ligne. Le CHU de Grenoble Alpes, en Isère, a notamment diffusé un patron de couture à son personnel soignant pour qu’il puisse coudre ses masques avec une  simple chute de coton, une feuille de molleton fin ou de polaire pour la doublure et des élastiques. Dans la vidéo ci-dessous, une couturière applique les recommandations du CHU.

Source

Scroll to top